Que voulez-vous transformer dans votre vie ? Qu’est-ce qui vous fait vivre des tensions physiques ou émotionnelles dont vous aimeriez vous libérer ?

Vouloir changer ce qui ne nous correspond plus, demande de nous transformer, de passer d’un état à un autre. De passer d’une rive à l’autre.

Le changement nous fait emprunter un pont qui nous fait passer de l’ombre à la lumière. Un pont qui nous fait quitter une rive où l’on fonctionne dans des schémas connus et répétés, pour nous mener sur la rive d’en face. Celle qui nous permettra de rendre plus joyeuse l’attitude qu’on a envers nous-même, de prendre plaisir à vivre, de se sentir en accord avec nos valeurs et nos besoins. D’être en accord avec nous-même.

En décidant de passer sur l’autre rive, on choisit de ne plus accepter nos zones d’impuissance, on choisit de développer les qualités qui feront que notre puissance sera plus forte que notre souffrance ou nos difficultés. Sur l’autre rive, il y a un moyen de retrouver notre pouvoir et notre puissance : C’est de choisir ce qui est bon pour nous et de cesser de nous nuire. Il n’y a plus à se demander si ce que l’on fait est bien ou mal, mais si c’est bon pour nous, si cela ne nous nuit pas et ne nuit pas aux autres. En choisissant ce qui est bon pour nous, nous répondons à nos besoins et prenons soin de nous et de nos émotions, nous créons les conditions de notre bonheur.

Notre évolution personnelle passe par cet apprentissage à faire pencher la balance du bon côté sans rejeter la part de souffrance qui est en nous. Changer implique de laisser le passé et les blessures derrière soi pour mieux vivre sa vie. Laisser le passé derrière soi ne signifie pas le nier, au contraire, car l’évolution passe par un travail sur notre histoire et nos blessures. Il y aura à voir que c’est là, il y aura à accepter que cela s’est passé, il y aura à le libérer ne plus s’y accrocher. Voir et lâcher ce qu’il y a à lâcher pour vivre mieux.

Cette transition nous invitera à puiser au fond de soi et en s’aidant de ce qui nous entoure. En s’aidant de ce sur quoi on peut s’appuyer et ceux qui peuvent nous soutenir. S’éveiller à soi demande souvent de l’aide. Une aide pour être guidé vers une connexion authentique à soi-même, une aide qui aura tout le recul, toute l’écoute et la bienveillance nécessaires pour que l’on se sente accompagné en toute sécurité.

La voie du changement est comme la traversée d’un pont. Pour certains, il ressemblera à un viaduc au passage facilité par des voies larges et rectilignes, pour d’autres, il prendra l’apparence d’une passerelle de jungle qui testera notre motivation à nous engager sur une voie apparemment instable.

Parfois, s’éveiller à soi peut nous faire vivre l’inconfort du changement (voir article).